77% des Français ont une bonne image de la formation professionnelle - Retrouvez les chiffres clés de la compétence en 2022

SEP-GRIS-EXTRAIT

Que pensent les Français de la formation professionnelle et de son rôle dans l’évolution des compétences et des métiers ? Retrouvez notre résumé de l’étude réalisée par Harris Interactive pour les Acteurs de la Compétence sur les Français et la formation professionnelle.

SEP-GRIS-EXTRAIT

Pour fêter ses 30 ans, la Fédération des Acteurs de la Compétence a mené une grande enquête sur les Français et leur rapport à la formation professionnelle. Harris Interactive a consolidé les résultats au sein d’une étude que nous vous résumons ici. 1503 personnes ont participé à cette enquête entre le 26 janvier et le 8 février 2022, dont 23,4% de jeunes entre 18 et 24 ans et 17,9% de demandeurs d’emploi.

Une bonne image de la formation professionnelle en France

La formation est un enjeu majeur pour les Français. Voilà la première conclusion que nous pouvons tirer de cette enquête. En effet : 

  • 93% des personnes interrogées déclarent qu’il est important de se former tout au long de la vie
  • 91% pensent que la formation permet de développer ses compétences
  • 86% la voient comme un moyen efficace de faire face à l’évolution de son métier  

D’autre part, 77% des Français déclarent avoir une bonne image de la formation professionnelle.

Cependant, pour les Français, il n’est pas toujours simple de savoir comment se former tout au long de la vie. En moyenne, 59% d’entre eux pensent que cela est facile. Un pourcentage qui baisse auprès des demandeurs d’emploi (43%). Ces chiffres témoignent donc d’un manque de visibilité et d’accès aux informations concernant la formation et les différentes options qui existent. Et pour preuve, seuls 54% des personnes interrogées se déclarent bien informées sur les objectifs et les débouchés des formations professionnelles.

Une visibilité qui semble meilleure auprès des jeunes de 18 à 24 ans. 65% d’entre eux pensent qu’il est facile de se former tout au long de sa vie. Cette hausse peut s’expliquer par leur nécessité de se former afin de trouver un emploi. Aussi, parce que la plupart d’entre eux fait encore partie du système éducatif, ils ont de fait un accès privilégié à ce type d’informations. 

Se former pour faire face à l’évolution de son métier 

Deuxième enseignement principal de l’étude : la formation professionnelle sert avant tout à soutenir et développer sa carrière, plutôt qu’à se reconvertir. 58% des actifs ont suivi une formation dans l’objectif de développer de nouvelles compétences dans le même métier, contre 18% pour changer de métier.

Des formations majoritairement suivies pour :

  • apprendre des compétences techniques (21%)
  • apprendre un métier, surtout chez les jeunes (19%) et les demandeurs d’emploi (21%)

Concernant le secteur privé, un peu plus d’un salarié sur deux indique suivre des formations au moins tous les deux ans, dans une logique de formation tout au long de la vie. Si 55% des actifs déclarent choisir leurs formations seuls, l’employeur reste le premier acteur vers qui ils se tournent pour s’informer sur l’offre de formation (45%). Pour les jeunes et les demandeurs d’emploi, c’est Pôle Emploi leur interlocuteur de choix (respectivement 44% et 57%).

Des Français en faveur du développement de la formation 

Les salariés du privé soutiennent les mesures proposées pour encourager le développement de la formation au sein des entreprises. 87% des répondants se déclarent favorables aux réductions d’impôts et de charges pour les entreprises qui proposent une offre de formation régulière et variée. Et 59% d’entre eux seraient prêts à se former sur un jour de congé ou de RTT. 

L’étude va même plus loin en expliquant que “se voir proposer une offre de formation ambitieuse est considéré comme un acquis et même un critère pour évoluer dans une entreprise”. En effet, pour 79% des salariés, cette offre est un critère important pour rejoindre une entreprise et y rester (77%). Des scores qui s’élèvent à 93% et 83% chez les jeunes actifs.

Mais ces résultats sont à modérer si l’on considère uniquement les demandeurs d’emploi qui n’éprouvent pas toujours un besoin immédiat de formation. 62% d’entre eux cherchent un emploi dans le secteur d’activité de leur entreprise précédente, alors que seulement 38% cherchent à se reconvertir.


Learn Assembly est une learning compagnie dont la mission est d’aider les entreprises à développer l’employabilité de leurs salariés, de manière saine et durable. Architecte et bâtisseur d’expériences apprenantes, nous designons des solutions innovantes de learning pour plus de 200 clients. Learn Assembly c’est aussi Learning Boost, la première solution d’auto-positionnement entièrement personnalisable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Sep-gris-@2-500
Le développement des compétences, médecin malgré lui ?

Le développement des compétences, médecin malgré lui ?

Webinar transformation bas carbone de l'économie (1)

Transformation bas carbone de l’économie : quelles compétences et quels emplois ?

retrouver le chemin vers l'emploi

Comment retrouver le chemin de l’emploi ?

impact des NFT sur l'apprentissage

L’impact des NFT sur l’apprentissage

Résumé étude LinkedIn Learning 2022

La transformation de la formation en France : 10 chiffres à retenir - Etude LinkedIn Learning 2022 sur le développement des compétences

Sans titre (11)

Les entreprises du digital : des modèles d’organisations apprenantes ?