Les nouveaux modes d’apprentissage au service de l’organisation apprenante

SEP-GRIS-EXTRAIT

Dans le cadre du salon virtuel des métiers et des compétences organisé par Orange en janvier 2021, l’entreprise fait une interview croisée de Laurence Ouzilleau, Responsable du Pôle Innovation à la Direction Formation et Culture Client Grand Public chez Orange, et Antoine Amiel, CEO de Learn Assembly.

SEP-GRIS-EXTRAIT

Retrouvez le résumé de l’interview de Laurence Ouzilleau et Antoine Amiel sur les nouveaux modes d’apprentissage et leur rôle dans la transformation des métiers. 

Retrouvez l’interview faite par Orange de Laurence Ouzilleau et Antoine Amiel

L’importance d’apprendre à apprendre et de développer ses compétences 

Apprendre à apprendre et développer de nouvelles compétences sont devenus des leitmotivs dans le monde de la formation. En effet, ces sujets sont très souvent évoqués. Peut-être même un peu trop, souligne Antoine Amiel, CEO de Learn Assembly. « Nous connaissons tous ces études sur les métiers de 2050 qui n’existent pas encore et sur l’importance de développer ses compétences en permanence. C’est un discours qui, certes, correspond à la réalité, mais qui est parfois un peu flou et anxiogène. Il faut essayer d’être concret et optimiste ».  

Selon Antoine, effectivement, les métiers évoluent, notre économie change et nous devons nous adapter et évoluer en permanence. Mais ce n’est pas si facile. En effet, le rapport à l’apprentissage en France est très lié à notre culture. “Nous avons tous un rapport à l’éducation nationale française. Souvent, le rapport à l’apprentissage est lié à l’école. Une orientation choisie à notre place, le rapport à la note, à l’évaluation. Nous connaissons tous l’évaluation scolaire. Apprendre, se renouveler, n’est donc pas forcément très intuitif et simple. Il faut essayer de rassurer et de donner des outils pour permettre à chacun de réaliser son potentiel et d’évoluer. Et aujourd’hui, de nombreux moyens existent pour le faire”, conclut Antoine. 

Des dispositifs de formation et des modes d’apprentissage innovants

Des moyens dont se sont emparés les équipes formation chez Orange. En effet, leur politique de formation est très généreuse et ambitieuse. Comme le précise Laurence Ouzilleau, Responsable du Pôle Innovation à la Direction Formation et Culture Client Grand Public, “Chez Orange, le développement des compétences est au cœur de l’ambition 4 du plan stratégique Engage 2025.” Par conséquent, le groupe mène de nombreuses actions, parmi lesquelles la création du collectif Innov4Learn autour de l’innovation pédagogique.

« L’idée du collectif est de créer des synergies autour de l’innovation pédagogique pour améliorer sans cesse l’expérience apprenant » indique Laurence. Pour ce faire, ils ont développé de nouveaux modes d’apprentissage :  

  • La distancialisation et la digitalisation à 100% des formations initiales à l’attention des conseillers clients et du parcours Orange Bank. Les équipes ont alors créé et déployé un module de formation à la classe virtuelle à destination des formateurs. 
  • Le mobile learning avec le déploiement de l’application Hello Learning auprès des différents métiers autour de la satisfaction clients. 
  • Les nouvelles technologies comme la réalité virtuelle avec la mise en place de la solution Pitch VR pour s’entraîner à communiquer avec impact et prendre la parole en public. « Nous avons également testé des solutions qui intègrent l’intelligence artificielle sur la compétence clef écouter et agir » spécifie Laurence. Les cas ont été co-construits avec les apprenants pour qu’ils se rapprochent au plus près de la réalité des métiers.
  • La vidéo, avec la mise en place de My Learn TV. Un portail web TV accessible à l’ensemble des salariés depuis l’intranet. Il regroupe toutes les vidéos créées dans le cadre des dispositifs de formation. 

Des conseils pratiques pour apprendre à apprendre

Comme nous pouvons le constater, les dispositifs et modes d’apprentissage ne manquent pas pour développer la capacité à apprendre et l’employabilité des collaborateurs. Mais leur existence ne suffit pas. Encore faut-il connaître ces dispositifs et s’en emparer. 

Pour Antoine, la première étape est de se mettre dans le bon état d’esprit pour démarrer une formation. C’est-à-dire dépasser les barrières mentales et les réflexes culturels. En effet, il est important de comprendre que nous ne sommes pas restreints par ce que nous avons étudié ou pas dans le passé. Nous avons la capacité d’apprendre tout au long de la vie. De nombreuses solutions existent, mais nous ne nous sentons pas toujours légitimes et manquons de confiance dans nos capacités d’apprentissage.

Entrons maintenant dans les conseils concrets : 

  • Se renseigner et se préparer avant de commencer une formation : les solutions de formation sont très nombreuses, tant en termes de contenu que de format. Selon sa situation personnelle et professionnelle, chacun s’orientera vers un dispositif différent et adapté à ses besoins. Avant de commencer une formation, il faut donc être bien renseigné(e) et avoir toutes les clefs en mains pour faire le bon choix. 
  • Prendre du temps pour définir quelles compétences nous souhaitons développer : est-ce une compétence utile pour mon évolution professionnelle ? Vais-je pouvoir la mettre en pratique facilement dans mon quotidien ?
  • Chercher et trouver les bonnes solutions, notamment en utilisant des agrégateurs ou des comparateurs. Les managers et équipes de formation ont ici un rôle important à jouer. Ils peuvent conseiller pour aider le collaborateur à trouver la formation adaptée à son besoin. 
  • Se rappeler qu’apprendre et se former ne sont pas synonymes. Il existe de nombreuses manières d’apprendre. Aujourd’hui, de plus en plus de personnes aiment compléter leur formation dans le temps par d’autres moyens. Par exemple : à travers des projets concrets, des débriefs avec un coach ou les autres participants. En effet, l’apprentissage entre pairs et le partage de pratiques sont très demandés et plus faciles à intégrer dans son agenda. De plus, il est plus efficace et transformant d’apprendre une heure chaque semaine pendant 2 mois et d’inscrire l’apprentissage dans son quotidien, plutôt que de tout concentrer sur un bloc de deux jours, où nous risquons d’oublier certaines choses si nous n’avons pas l’occasion de les pratiquer.
  • Devenir soi-même formateur. Lorsque nous sommes en capacité de former et de partager ce que nous avons appris, nous apprenons mieux car nous nous sentons responsables vis-à-vis des autres. D’autre part, il s’agit d’un moyen efficace pour partager et diffuser la connaissance.

Comment mettre en pratique le développement des compétences ? 

Après avoir mentionné les conseils pratiques, passons à des exemples concrets de dispositifs déployés pour développer les compétences des salariés Orange. Laurence nous explique que des dispositifs ambitieux et innovants combinant différentes modalités pédagogiques sont proposés pour accompagner les métiers prioritaires, tels que :

  • ACCA (Accueillir, Comprendre, Construire, Accompagner), un dispositif déployé auprès des conseillers clients en boutique et en service client grand public, des techniciens d’intervention et de leurs managers. L’objectif est de viser l’excellence client et la création de valeur. Les compétences développées : la qualité relationnelle et les priorités business.  
  • One Engineers, un dispositif fait pour accompagner la montée en compétence des métiers de l’ingénierie technique.

Afin d’être au plus près de la réalité des collaborateurs, les équipes de Laurence se sont inspirées des meilleures pratiques du terrain et des conseillers clients en allant les observer, les interviewer et les faire témoigner dans les modules digitaux. 

Pour conclure

Nous l’aurons donc compris, il existe aujourd’hui beaucoup d’initiatives en termes d’innovation pédagogique. Nous vivons dans une époque favorable à la formation. Comme le rappelle Antoine, l’enjeu est de prendre confiance dans sa capacité à apprendre, de prendre le temps de s’informer et de chercher les bons dispositifs. Côté entreprise, Laurence souligne qu’en tant qu’actrice de la formation chez Orange, son rôle et celui de ses équipes est de permettre à chacun de se former et de trouver un parcours apprenant adapté, personnalisé, tout en étant accompagné et en bénéficiant de la force du collectif au sein du groupe.


Learn Assembly est une learning compagnie dont la mission est d’aider les entreprises à développer l’employabilité de leurs salariés, de manière saine et durable. Architecte et bâtisseur d’expériences apprenantes, nous designons des solutions innovantes de learning pour plus de 200 clients. Learn Assembly c’est aussi Learning Boost, la première solution d’auto-positionnement entièrement personnalisable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Sep-gris-@2-500
Untitled design (2)

Guide des modalités pédagogiques à l’ère du digital

Article GlobalExam

GlobalExam : quand rater 2 fois le TOEFL te transforme en star de la EdTech française

Projet Hybridium

Learn Assembly, partenaire EdTech du projet « Hybridation de l’enseignement supérieur »

Écoconception, recyclage, réparation : des métiers sous tension

Écoconception, recyclage, réparation : des métiers sous tension

visuel article printemps de la formation

Printemps de la Formation édition 2021

Entreprises et candidats engagés : quels enjeux pour le recrutement

Entreprises et candidats engagés : quels enjeux pour le recrutement ?