Livre blanc : pourquoi et comment monter une Digital Factory ?

5 mn de lecture

SEP-GRIS-EXTRAIT

« Les étapes pour monter une Digital Learning Factory sont nombreuses et vite chronophages. Dans cette étude, nous proposons de partager avec vous nos retours d’expérience. »

SEP-GRIS-EXTRAIT

Les mutations auxquelles les entreprises sont confrontées sont de plus en plus rapides et brutales : elles engendrent une accélération des cycles d’innovation sans précédent, qui oblige les entreprises à former plus vite et mieux pour être en capacité de s’adapter. Chez LearnAssembly, nous constatons au fil de nos projets, que les entreprises souhaitent développer la culture de la formation tout au long de la vie, en créant des parcours réellement adaptés aux besoins de leurs collaborateurs.

Dans ce contexte, le digital learning, plus mature technologiquement et pédagogiquement qu’au début des années 2000, prend réellement son envol. De nombreuses entreprises optent par exemple plus facilement pour des formats blended learning ou des Spocs dans leurs programmes, qu’il s’agisse de formation métiers pour leurs collaborateurs ou de programmes de leadership pour leurs dirigeants. Certaines d’entre elles ont même faire le choix de construire des “ Digital Learning Factories “, véritables centres de production de leurs parcours digitaux. Mais la vocation des universités d’entreprise est-elle réellement de produire des Moocs et des Spocs ? Quelles sont les contraintes associées à ce choix ? Quelles sont les opportunités que présentent cette option ?



La création d’un studio digital ou d’une “Mooc factory” soulève en effet de nombreuses questions d’organisation et de compétences : quelles sont les compétences nécessaires à une équipe formation digitale? Faut-il internaliser toute la chaîne de production, de l’identification du besoin de formation à la production audiovisuelle en passant par l’ingénierie pédagogique de la solution digitale de formation ?

Se doter d’une digital learning factory interne semble être un choix plutôt séduisant. La promesse est la suivante : grâce à l’internalisation de la production des contenus pédagogiques, les entreprises pourront réduire leurs coûts, opérer la transformation digitale de la formation et redonner à la formation le rôle stratégique qu’elle aurait toujours dû avoir.

Pourtant, les étapes pour monter une Digital Learning Factory sont nombreuses et vite chronophages. Dans cette étude, nous proposons de partager avec vous nos retours d’expérience. Après avoir accompagné les universités d’entreprise de la MAIF, de Safran, d’AG2R-La Mondiale, d’Engie ou encore de Thales Global Services, LearnAssembly a identifié les questions stratégiques à se poser pour investir ou dans ce type de projet.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Sep-gris-@2-500
Untitled design (2)

Guide des modalités pédagogiques à l’ère du digital

Article GlobalExam

GlobalExam : quand rater 2 fois le TOEFL te transforme en star de la EdTech française

Projet Hybridium

Learn Assembly, partenaire EdTech du projet « Hybridation de l’enseignement supérieur »

Écoconception, recyclage, réparation : des métiers sous tension

Écoconception, recyclage, réparation : des métiers sous tension

visuel article printemps de la formation

Printemps de la Formation édition 2021

Entreprises et candidats engagés : quels enjeux pour le recrutement

Entreprises et candidats engagés : quels enjeux pour le recrutement ?