Gouvernance de la fonction L&D et formation : interview de Mélanie Lucas chez Adeo

SEP-GRIS-EXTRAIT

Learn Assembly s’est interrogé sur les différents modèles de gouvernance de la fonction L&D existants dans le monde de l’entreprise. Nous sommes allés à la rencontre de 4 personnalités qui nous ont partagé leurs enjeux. Découvrez le second de la série : Adeo.

SEP-GRIS-EXTRAIT

Centralisation VS décentralisation de la formation, production de contenus autonome ou hiérarchisée, culture apprenante forte ou faible… Le L&D arbore de multiples facettes selon l’organisation, ses pratiques et son fonctionnement.

Un modèle de gouvernance de la fonction L&D définit la manière dont la formation et le développement des compétences sont plutôt structurés au sein d’une organisation. Chaque entreprise a son propre modèle de gouvernance. Retrouvez l’interview de Mélanie Lucas, Executive Learning Project Manager chez Adeo

ADEO est leader en Europe et le 3e acteur mondial du marché de l’amélioration de l’habitat et du DIY. Grâce à son réseau de 1000 points de vente, de marketplaces et de partenariats plateforme, ADEO distribue ses solutions pour un habitat positif dans 20 pays. Il est l’unique acteur sur son marché à proposer une telle présence à l’international.

ADEO est une plateforme d’entreprises ouvertes et connectées à des partenaires. Chaque jour, les 150 000 collaborateurs de nos entreprises rendent accessibles en magasin ou online, les produits et solutions utiles aux projets des habitants et des professionnels de l’habitat. Vivre dans un environnement sain, sécurisé, responsable, durable, économe et confortable est une condition essentielle au bien-être des habitants partout dans le monde. Nous sommes tous motivés par un sens partagé : être utile. Utile à soi, aux autres et au monde.

L’organisation d’ADEO va dans ce sens, en commençant par l’adaptation locale, parce que l’habitat est local. C’est pourquoi chaque entreprise est responsable de ses choix sociaux, économiques et environnementaux dans chaque pays, dans le respect des cultures locales, et avec la puissance de nos actifs communs.

Implantations :
Afrique du Sud, Brésil, Chypre, Espagne, France, Grèce, Italie, Kazakhstan, Portugal, Pologne, Roumanie, Russie, Ukraine.

Enseignes :
• Pour les habitants : Leroy Merlin, Weldom, BricoCenter, Kbane
Pour les professionnels : Bricoman, Bricomart, Obramax, Tecnomat
Pour les passionnés de cuisine ou de décoration : Zodio

Depuis mars 2020, Mélanie Lucas occupe le poste d’Executive Learning Project Manager chez Adeo. En charge des projets learning et transformation, elle a un attrait pour les parcours d’apprentissage présentiels, blended ou digitaux.

Elle occupe différents rôles dans l’entreprise, que ce soit en tant que chef de projet formation, traitant des problématiques de formation et de transformation. Mais aussi, en tant que business product leader pour une LXP ou encore learning process owner.

Quelle est votre organisation interne et comment travaillent les différentes équipes ?

Depuis notre origine, nous sommes ancrés au cœur des territoires. Nos magasins sont à proximité des habitants pour répondre au mieux à leurs besoins. Dans les entreprises ADEO, nous savons nous adapter aux évolutions de mode de vie. Nous sommes dans un mouvement continu de transformation. En ce moment, notre organisation est en pleine transformation suite à l’arrivée de notre DRH ainsi qu’un nouveau leader learning. 

L’organisation d’Adeo a une approche des sujets qui se caractérise par un découpage local commun global des sujets de formation. Concernant les sujets locaux voire ultra-locaux, c’est aux entreprises concernées d’y répondre, car ils sont en responsabilités des accompagnements business, des métiers, de leurs choix sociaux, économiques et environnementaux.

À notre niveau, nous intervenons sur l’accompagnement de la culture, et sur la formation des dirigeants ou encore sur des programmes de développement transverses. A ce titre, nous intervenons davantage sur des programmes globaux. D’ailleurs, je suis en train de développer un LXP pour permettre à chaque BU de rester maître de sa stratégie locale, tout en encourageant le partage et la co-construction sur des sujets communs.

Pour le moment, notre principal enjeu est de trouver des modèles cohérents entre les BUs tout en respectant les hétérogénéités et les spécificités d’organisation dans chaque BU.

Avez-vous une production de formation internalisée ou externalisée ?

Concernant nos productions de formations, différents cas de figures s’imposent selon les sujets. Nous pouvons internaliser des formations sur des sujets dont nous avons la spécificité, effectuer des partenariats pour les sujets de leadership et de soft skills. Ou encore choisir d’externaliser pour des raisons de charge, ou encore d’expertise.

Nous pouvons, selon les sujets, solliciter des formateurs internes via un pool de formateurs occasionnels sur des métiers opérationnels.

Quels types de technologies utilisez-vous (LMS, LXP, outils auteurs, outils vidéos, outils d’évaluation) ?

Nous utilisons différents outils selon les sujets : 

  • Elucidat : pour les avantages liés au versionning et à la traduction
  • Suite Articulate : pour des formations en ligne
  • Suite Google : pour l’animation et l’évaluation
  • Tout autre outil qui nous semble pertinent et adapté

Chaque BU est libre d’utiliser les outils qu’elle souhaite, parmi un panel d’outils recommandés. Certains utilisent les outils de LCMS locaux.. Au total, plus de 13 LMS cohabitent ensemble ainsi qu’1 LXP reliant les LMS et interfacé à l’écosystème interne.

La LXP peut s’avérer très utile dans un groupe où la formation est décentralisée, répartie entre de nombreuses BU et entreprises. Elle permet le partage, la co-construction, l’apprentissage personnalisé, informel et rend la formation accessible à tous. 

Nous disposons pour certains d’un Training Management Systems (TMS) qui est aussi un moyen efficace pour nous de piloter, gérer et suivre la formation.

« La LXP peut s’avérer très utile dans un groupe où la formation est décentralisée, répartie entre de nombreuses BU et entreprises. Elle permet le partage, la co-construction, l’apprentissage personnalisé, informel et rend la formation accessible à tous.”

Avez-vous mis en place des rituels comme un Learning Day, des communautés d’apprentissage entre pairs, du mentorat/tutorat, etc. ?

“Chez Adeo, le learning est un acteur de la transformation digitale, de celle des métiers ainsi que des cultures agiles et data.”

Effectivement, il existe une communauté de concepteurs digitaux, animés via un forum dédié. 

Au-delà de la formation, nous disposons de multiples opportunités de développement. Par exemple : le coaching, le mentorat, l’apprentissage par les pairs et des contenus d’apprentissage informel.

La culture du partage fait partie de notre ADN. Les équipes L&D proposent des dispositifs de formation, mais il y a aussi beaucoup d’initiatives de développement. Nous partageons aussi beaucoup, il y a de multiples contenus d’ouverture proposés aux collaborateurs, notamment via notre LXP, qui fait le lien entre le LMS et notre écosystème interne.

Quelles sont vos priorités de transformation du L&D ?

Notre priorité en 2023 est de poursuivre le déploiement de notre LXP, et de délivrer une expérience Learning 5* pour l’ensemble de nos collaborateurs et partenaires.

Quelle est votre plus grande fierté ?

Pour l’instant, ma plus grande fierté est de contribuer à cette évolution du learning au sein d’Adeo. Afin de mener à bien toutes les transformations, nos propres départements L&D doivent se transformer eux-mêmes, notamment grâce aux projets sur lesquels je travaille. Enfin, je suis fière, avec notre communauté de L&D en BU, de faire avancer notre organisation et notre culture apprenante.


Learn Assembly est une learning compagnie dont la mission est d’aider les entreprises à développer l’employabilité de leurs salariés, de manière saine et durable. Architecte et bâtisseur d’expériences apprenantes, nous designons des solutions innovantes de learning pour plus de 200 clients. Learn Assembly c’est aussi Learning Boost, la première solution d’auto-positionnement entièrement personnalisable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Sep-gris-@2-500
Cover image articles papers (2)

Réindustrialisation de la France - où trouver les compétences et le foncier ?

Cover image articles papers

GEODIS et son programme « MANAGE » - retour sur la première formation leadership du groupe

Cover image articles papers (1)

Kering et le Global Learning Day - retour sur une initiative learning innovante

Bannière-2 livre Blanc Modernisation des organismes de formation (2)

Qui sont les Digital Learning Managers ? - L'étude 2024

3

Learn Assembly met des acteurs de l’IA dans le learning à l’honneur : Corolair

Copie de cover image article gueule de bois (4)

Learn Assembly met des acteurs de la formation à l’honneur : Co.théâtre