Réindustrialisation de la France - où trouver les compétences et le foncier ?

07 mn de lecture

SEP-GRIS-EXTRAIT

Réalisée par Bpifrance Le Lab en 2024, cette étude explore les dynamiques de l'industrie française et les besoins des territoires pour attirer de nouveaux projets industriels. Pour atteindre 12% du PIB français, soit une augmentation de 2% par rapport au chiffre actuel, l'industrie a besoin d'investissements, de terrains et de compétences.

SEP-GRIS-EXTRAIT

L’image de couverture de cet article a été générée par l’IA.

Ce que nous retenons de l’étude : 

  • Réindustrialisation de la France et emplois : Entre 600 000 et 800 000 emplois industriels supplémentaires seront nécessaires d’ici 2035 pour atteindre une part de 12 % du PIB, soit environ 50 000 à 67 000 nouveaux emplois par an.
  • Besoin en foncier : 69 % des dirigeants industriels interrogés dans l’étude indiquent rechercher moins de 2 hectares afin d’étendre des implantations existantes ou en créer de nouvelles dans une logique de réindustrialisation
  • Extensions de site vs créations de nouveaux sites : Parmi les 1703 projets d’implantation en France, 1050 sont des extensions de sites existants (38 %), tandis que 379 concernent la création de nouveaux sites (14 %).
  • Des Français très ambivalents :  si la majorité des Français appelle de ses vœux la réindustrialisation, ils sont nombreux à s’inquiéter de la pollution et privilégient le prix à l’origine made in France d’un produit…
  • Une attractivité à travailler : l’imaginaire associé à l’industrie reste globalement négatif et freine l’orientation, le remplissage des sessions de formation et donc la captation de viviers potentiels
  • Une grande diversité de secteurs représentés (voir ci-dessous)

Le point de vue de Learn Assembly

La réindustrialisation nécessite une main-d’œuvre de plus en plus qualifiée, les technologies montant en gamme et en technicité. L’industrie se trouve donc prise dans un effet ciseau : 

  • d’une part une élévation du niveau de compétences attendu et donc des besoins de formation accrus, plus longs, plus coûteux
  • d’autre part une baisse du niveau en lycée professionnel, due au sous-investissement chronique dont souffre le lycée professionnel et un déficit d’attractivité alimenté par l’image négative de l’industrie (plans sociaux post trente glorieuses, pollution, conditions de travail).

Malgré 120 000 jeunes formés par an aux métiers de l’industrie par an (source : la fabrique de l’industrie), seulement la moitié restent dans l’industrie. Ce chiffre révèle l’enjeu de la fidélisation, bien plus que celui de l’augmentation des capacités de formation. À ceci vient s’ajouter le fait que le nombre d’emplois non pourvus est déjà de 60 000 (source: Dares). L’augmentation des recrutements ne se fera donc qu’avec un meilleur remplissage des formations et surtout une meilleure rétention des personnes formées.  Ce décalage entre des métiers qui recrutent, mais n’arrivent pas à former et quand ils y arrivent n’arrivent pas à fidéliser devrait interpeller les branches et les entreprises sur leurs politiques de rémunération, et plus globalement sur le package global qu’elles proposent, dans un contexte d’inflation et de coût du logement en hausse. La réindustrialisation va nécessiter des investissements massifs en formation, pouvant être mutualisés, des formations de formateurs et une dynamique écosystémique, aucun acteur seul ne pouvant résoudre des enjeux aussi complexes et entremêlés.

Lien vers l’étude

Learn Assembly est un cabinet de conseil hybride qui accompagne la transformation de tous les acteurs de la formation et de l’emploi. Nous les aidons à jouer un rôle stratégique dans leurs organisations pour répondre au défi des compétences, de la transition écologique et de l’intelligence artificielle. Nous intervenons sur toute la chaîne de valeur de la formation, depuis la définition stratégique jusqu’à la création d’expériences d’apprentissage impactantes. Learn Assembly c’est aussi Learning Boost, la première solution d’auto-positionnement entièrement personnalisable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Sep-gris-@2-500
capture dallee

La formation professionnelle est-elle frappée par la vague des bullshit jobs  ?

Image de l'article (1)

Directions L&D : quels métiers, quels salaires et quelles compétences ?

Cover image articles papers (5)

L’énigme du budget rectificatif 2024 de France Compétences

Cover image articles papers (4)

Learn Assembly met des acteurs de la formation à l’honneur : Pollen

Cover image articles papers (1)

Learn Assembly met des acteurs de la formation à l’honneur : L’École de la convivialité

4

Learn Assembly met des acteurs de l’IA dans le learning à l’honneur : Checksub