Apprendre à apprendre : plutôt en sauce, surgelé ou fait maison ?

3 mn de lecture

SEP-GRIS-EXTRAIT

« Souvent analysée par le prisme de l’individu – notamment pour détecter des hauts potentiels – , cette fameuse agilité d’apprentissage varie fortement selon le contexte et l’environnement. En effet, l’agilité d’apprentissage d’un individu ne relève pas de sa seule responsabilité mais aussi de l’environnement dans lequel il est plongé. »

SEP-GRIS-EXTRAIT

Article écrit par Antoine Amiel, Cofondateur de LearnAssembly, et initialement publié sur le site de Focus RH

Depuis quelques mois, le terme “apprendre à apprendre” est sur toutes les lèvres. Les élèves, les étudiants, les startups, les entreprises s’intéressent tous, pour des raisons différentes, à ce sujet.

Pourtant, les significations associées au terme “apprendre à apprendre” varient beaucoup d’un contexte à l’autre. Apprendre à apprendre ou apprendre à mémoriser ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Sep-gris-@2-500
statue-aristote

Pourquoi Aristote avait déjà tout dit sur les Netflix de la formation ?

learning_fever

Learning Agility : mythes et réalités

2072

Sommes-nous entrés dans la dictature de la compétence ?

academie

Les académies digitales sont-elles des gadgets ?

0 (1)

Learning Curation Officer : comment la veille transforme la curation ?

peuple

Sur les traces des peuples premiers pour développer les soft skills en entreprise