Comment imaginer l’expérience apprenant du campus numérique de l’Essec ?

2 mn de lecture

SEP-GRIS-EXTRAIT

"Comme l’explique Nicolas Glady, Directeur général adjoint & Dean for corporate relations and custom programs “l’idée au coeur du Campus numérique augmenté est de permettre à nos étudiants d’avoir un lien permanent, de n’importe où dans le monde, avec le reste de la communauté ESSEC."

SEP-GRIS-EXTRAIT

Contexte

L’Executive Education ou formation continue est depuis plusieurs décennies l’une des activités les plus porteuses des grandes écoles de commerce. Leader confirmé du secteur, Essec Business School propose différents masters, MBA ou programmes certifiants. L’Essec fait également partie des premières grandes écoles françaises à s’être lancées dans les Moocs : avec le Knowledge Lab (K-Lab), l’Essec a produit de nombreux Moocs accessibles sur Coursera et fait partie des pionniers du digital learning.  La première vague des Moocs a permis de forger des savoir-faire précieux. Cependant, les Moocs ont été questionnés pour leur capacité à faire vivre dans la durée des vraies communautés apprenantes.

Pour transformer l’essai, Essec Business School a choisi de lancer son Campus Numérique : l’Ecole veut créer la première communauté apprenante via campus numérique augmenté, qui offre une expérience en ligne unique. Comme l’explique Nicolas Glady, Directeur général adjoint & Dean for corporate relations and custom programs “l’idée au coeur du Campus numérique augmenté est de permettre à nos étudiants d’avoir un lien permanent, de n’importe où dans le monde, avec le reste de la communauté ESSEC. Un lien humain donc – et “augmenté” grâce au numérique – qui perdurera tout au long de la vie des individus : qu’ils soient étudiants, experts ou alumni.”

Solution pédagogique

Pour comprendre quels étaient les leviers de motivation et vecteurs d’engagement des apprenants, LearnAssembly a réalisé un travail d’immersion et d’observation des apprenants pour identifier les moments-clefs de leur parcours. Grâce à l’analyse des personae, un travail de co-construction a permis de penser l’expérience apprenante en intégrant émotion, storytelling et social learning.

Ce travail a permis de mettre en avant l’importance du learning by doing, sur la multiplication des échanges entre pairs et sur le travail en binôme. Ainsi chaque apprenant se voit attribué un “buddy” qui l’aide à maintenir sa motivation, tout au long de l’expérience. Le peer-to-peer learning permet également de développer des moments réflexifs et d’avoir des interactions privilégiées avec le corps enseignant. Enfin, un système de monnaie virtuelle permet de gamifier l’expérience, en fonction des travaux rendus et des niveaux d’entraide entre apprenants.

>> Voir le Module Big Data & Artificial Intelligence for Business <<

"Le campus numérique augmenté est très flexible. (…) Qu’importe l’endroit et le moment, vous pouvez travailler vos cours. "
"Je ne m’attendais pas à une expérience aussi humaine sur un campus numérique"
"Ce campus numérique augmenté est une véritable expérience que je recommande vivement aux professionnels"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Sep-gris-@2-500
formation ia dans la formation (1)

IA et formation : passer du buzz à l’action

MySezame

Learn Assembly met des acteurs de la formation à l’honneur : MySezame

L'intelligence artificielle dans la EdTech

Intelligence artificielle dans la EdTech - Où en est-on vraiment ?

Qualité de la formation professionnelle  du serpent de mer au monstre du Loch Ness 

Qualité de la formation professionnelle : du serpent de mer au monstre du Loch Ness ?

next-gen l&d - skills

Next-Gen L&D: What Jobs, Skills and Salaries for Learning & Development Departments? 

capture dallee

La formation professionnelle est-elle frappée par la vague des bullshit jobs  ?