Transformation bas carbone de l’économie : quelles compétences et quels emplois ?

SEP-GRIS-EXTRAIT

Le 17 mai 2022, Les Acteurs de la Compétence ont organisé un webinar sur l’impact de la transformation écologique sur les compétences et les emplois. A cette occasion, The Shift Project a présenté le Plan de transformation de l’économie française.

SEP-GRIS-EXTRAIT

Saviez-vous qu’en France, l’empreinte carbone moyenne est de 4,8 t CO2 par habitant [1] Les chiffres les plus récents datent de 2019 selon le Ministère de la Transition écologique. Source : … Continue reading ? Si les émissions françaises sont légèrement inférieures à la moyenne mondiale (5,0 t CO2 par habitant), elles restent élevées. C’est dans ce contexte que The Shift Project [2]The Shift Project est un think-tank oeuvrant en faveur d’une économie bas carbone a lancé le Plan de transformation de l’économie française (PTEF)

« La question que nous nous sommes posée peut se résumer ainsi : que faut-il faire pour mettre l’économie française en cohérence avec une baisse des émissions planétaires de 5% par an, compatible avec nos engagements climatiques, tout en permettant à chacun(e) de trouver un emploi ? C’est ce plan de marche visant la décarbonation effective de nos activités que nous avons essayé de construire ».

C’est ce qu’explique Jean-Marc Jancovici, président de The Shift Project et contributeur du livre Climat, crises : le plan de transformation de l’économie française.

Yannick Saleman, Chef de projet chez The Shift Project, est revenu sur les implications du PTEF sur les compétences et les métiers. A l’occasion du webinar organisé par Les Acteurs de la Compétence sur la transformation bas carbone de l’économie, il explique comment les différents secteurs et emplois qui y sont liés vont évoluer si la France atteint les objectifs du plan à horizon 2050. 

Pourquoi un Plan de transformation bas carbone de l’économie ? 

Né en mars 2020, le PTEF veut rendre l’économie française : 

  • moins carbonée
  • plus résiliente
  • créatrice d’emplois

Son initiative part d’un sentiment d’urgence par rapport à l’empreinte carbone moyenne en France. Détaillée ci-dessous, elle se répartie principalement entre les transports, la nourriture, le logement, l’achat et la dépense publique : 

D’autre part, nous faisons face à des contraintes de plus en plus fortes, notamment en termes de ressources énergétiques. Selon Yannick Saleman, nous pourrons compter sur le pétrole seulement pendant une vingtaine d’années supplémentaires. Il est donc important de se tourner dès maintenant vers un mix énergétique pour assurer notre avenir. Et surtout, d’établir un plan pour arriver petit à petit, à la bonne vitesse, à la décarbonation et à la résilience. Échelonner les changements dans le temps est important car nous devons prendre en compte différents impératifs comme : 

  • la limite de l’usage des sols : nous ne pouvons pas tous les exploiter en même temps
  • la disponibilité des matériaux pour les énergies plus vertes

Projections à horizon 2050 : quel avenir pour l’emploi et les compétences ? 

En France aujourd’hui, 45% de la population active travaille dans les 11 secteurs ou sous-secteurs les plus directement concernés par la décarbonation. En effet, l’agriculture, l’industrie (agroalimentaire, automobile…) ou encore la construction représentent 11,9 millions d’emplois. La transformation de ces secteurs implique donc une importante adaptation de la main-d’œuvre. 

D’après les prévisions du Shift, d’ici 2050, la demande de la main-d’œuvre augmentera, avec une création totale de plus de 300 000 emplois. Une croissance qui cache de forts contrastes. En effet, si 1,1 million d’emplois seront créés dans des secteurs comme l’agriculture, 800 000 disparaîtront, notamment dans l’automobile.

Comment accompagner l’évolution de cette main-d’œuvre ? 

Aujourd’hui, l’offre de formation aux métiers de la transition écologique est encore limitée, malgré les efforts pour faciliter l’usage du CPF. En parallèle, pour Yannick Saleman, aujourd’hui, nous accordons trop d’importance à des gestes métiers à forte empreinte carbone, comme la fabrication de pots d’échappement pour les moteurs thermiques par exemple.

Par ailleurs, ajoute Yannick, la demande de formation à la transition écologique dans les TPE et PME est insuffisante. Il leur faut plus de moyens financiers et humains pour accélérer la transition vers ces nouveaux métiers. 

Afin de renforcer l’offre, des mécanismes de reconversion dans le même secteur, mais aussi entre secteurs, émergent. C’est notamment pertinent pour des secteurs proches techniquement, comme l’industrie automobile et celle du vélo. 

Ce genre d’initiatives pose la question de l’attractivité des nouveaux secteurs par rapport aux anciens. Comment faire en sorte de maintenir la qualité des conditions de travail ou la rémunération ? Comment assurer la désirabilité des nouveaux métiers ? Malheureusement, qu’on le veuille ou non, être pilote d’avion ou conducteur de train ne renvoie pas la même image sociale. Comment inverser l’exode rural en mobilisant différentes populations dans différents territoires ? Autant de questions que se pose The Shift Project afin d’atteindre les objectifs du Plan de transformation bas carbone de l’économie française. 


Learn Assembly est une learning compagnie dont la mission est d’aider les entreprises à développer l’employabilité de leurs salariés, de manière saine et durable. Architecte et bâtisseur d’expériences apprenantes, nous designons des solutions innovantes de learning pour plus de 200 clients. Learn Assembly c’est aussi Learning Boost, la première solution d’auto-positionnement entièrement personnalisable.

References

References
1  Les chiffres les plus récents datent de 2019 selon le Ministère de la Transition écologique. Source : https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/edition-numerique/chiffres-cles-du-climat-2022/pdf/chiffres-cles-du-climat-2022-integral.pdf 
2 The Shift Project est un think-tank oeuvrant en faveur d’une économie bas carbone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Sep-gris-@2-500
article grande démission et petits raccourcis

Grande démission et petits raccourcis

FORMATION CERTIFIANTE

Webinar de rentrée 2022 : devenez Digital Learning Manager avec Learn Assembly

témoignage pole emploi interview alexandra thebault

Learn Assembly accompagne le déploiement de la Classe @ distance chez Pôle emploi

modernisation des organismes de formation bretagne

Pourquoi moderniser les organismes de formation ? - Learn Assembly a interviewé Olivier Gaudin, Directeur de l’emploi et de la formation de la Région Bretagne

article projet AURA

Learn Assembly a été retenu par le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes pour accompagner la modernisation des organismes de formation de la région

Virtual,Desktop,Screens,With,Interactive,User,Interface:,Vr,And,Digital

Vous souhaitez devenir Digital Learning Manager ? Suivez notre nouvelle formation certifiante !