Edito Antoine Amiel | Adaptabilité, créativité et collaboration : les mots clefs du confinement

SEP-GRIS-EXTRAIT

La crise sanitaire liée au COVID-19 s’installe et le monde des compétences est forcé à trouver son rythme, tant bien que mal.

SEP-GRIS-EXTRAIT

11 avril 2020

Alors que la crise s’installe et avec elle son faux rythme de visioconférences interrompues par les cris de vos enfants, de séries, de cours de yoga en ligne, de promenades post-confinement qui ressemblent à des promenades de prisonniers, le monde des compétences commence lui aussi à trouver son (faux) rythme.

Des échanges que nous avons eus avec nos clients et partenaires ces trois dernières semaines, voici ce qu’il faut retenir :

  • « Business as usual » : certaines organisations sont moins impactées par la crise et avaient lancé des projets structurants qui sont maintenus. On continue à travailler, et plutôt plus que moins.
  • On reporte et on verra plus tard : l’absence de visibilité sur le déconfinement et la reprise économique incite certaines entreprises à temporiser le temps de définir une stratégie de sortie de crise. Les vacances imposées et le chômage partiel de certains métiers gèlent les initiatives. Les projets de formation sont reportés et on se prépare à l’apprentissage à distance qui ne pourra que se développer par la suite.
  • Panique à bord ! On n’annule pas, mais on fait comment ? Nous avons reçu plusieurs demandes urgentes de transposition de formations en présentiel à distance et de coaching de formateurs. Ces entreprises transforment une contrainte en opportunité. A noter qu’elles ne sont pas en chômage partiel, celui-ci empêchant aux salariés de se former puisqu’ils ne sont pas censés travailler.
  • Les empêchés : dans ces organisations, le chômage partiel est généralisé et le taux d’équipement des salariés ne permet pas de former à distance. Chez d’autres, c’est le réseau informatique qui ne tient pas la montée en charge. Les salariés ont donc comme consigne de ne pas se former pour privilégier les opérations prioritaires sur le réseau. Un rendez-vous un peu manqué avec l’histoire.

Les priorités s’ajustent d’une semaine à l’autre et chacun improvise. Plus que jamais l’adaptabilité, la créativité et la collaboration font la différence. Plus que jamais, une approche multicanale de la formation s’impose, pour proposer des solutions d’apprentissage flexibles et ajustables.

Antoine Amiel
CEO de Learn Assembly


Inscrivez-vous à la Newsletter Learn Assembly !

Learn Assembly est une learning compagnie dont la mission est d’aider les entreprises à développer l’employabilité de leurs salariés, de manière saine et durable. Architecte et bâtisseur d’expériences apprenantes, nous vous faisons prendre de la hauteur tout en mettant les mains dans le plâtre pour réussir vos chantiers. Nous vous aidons à gagner en impact et en agilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Sep-gris-@2-500
Article Vous voulez devenir une OA

Vous voulez devenir organisation apprenante ? Proposez des CDI et écoutez vos salariés

Cover interview Gabrielle Halpern (2)

Éloge de l’hybridation : interview de Gabrielle Halpern

Article M PREZ cover (1)

Comment créer des supports de formation à distance efficaces ?

Synthese_FFP_Asteres (1)

Investir dans les compétences pour reconstruire l’économie

cover article dauphine (1)

Peer-to-peer learning : une expérience apprenante avec l’Université Paris Dauphine

shutterstock_783310258

« Se réinventer et apprendre en continu est un avantage concurrentiel durable » , interview de Thomas Misslin

Nos articles vous plaisent ? Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé(e) des nouvelles publications sur Learn Assembly Papers