Centre Inffo accélère son acculturation à la data avec Learn Assembly

03 mn de lecture

SEP-GRIS-EXTRAIT

Loïc Lebigre, Consultant Senior chez Centre Inffo et intervenant du Master MDAS du CNAM partage son retour d’expérience sur le développement de la culture data chez Centre Inffo.

SEP-GRIS-EXTRAIT

Centre Inffo est un acteur incontournable du décryptage et de l’analyse de la formation professionnelle. Journalistes, consultants, documentalistes, juristes, analysent chaque jour les dernières actualités. Différents métiers qui donnent lieu à des produits et prestations assez différents, de produits d’information, pour le web et éditoriaux en passant par des missions de conseil et d’accompagnement. Dans les deux cas, la mobilisation et l’exploitation des données est nécessaire. Ces missions impliquent de plus en plus de traitement des données, ce qui a déclenché le besoin d’une montée en compétences sur la data. Les bases de données emploi-formation sont multiples, rarement harmonisées, mais précieuses.

En quoi la data induit de nouveaux usages pour la formation professionnelle ? Quels étaient vos objectifs à travers ce parcours ? 

Les objectifs du programme étaient multiples pour moi et les participants. Tout d’abord, il s’agissait de nous familiariser avec l’utilisation des données, leur vérification, leur traitement. Centre Inffo est une assez vieille maison, nous avons plus une culture, information, document plutôt qu’une culture data. Nous avions besoin de clarifier ce que l’on entendait par « données » et de comprendre comment les exploiter de manière efficace. Il était essentiel pour nous de parler un langage commun et d’apprendre à travailler avec les données de manière cohérente et harmonisée.

Un autre objectif était de pouvoir exploiter et utiliser de manière optimale les jeux de données de la filière (France Compétences, Insee, Pôle emploi, régions etc..). Nous avons réalisé qu’il y avait beaucoup de potentiel de valorisation de toutes les données emploi-formation aujourd’hui atomisées.

Il est essentiel de trouver des moyens de présenter et d’exploiter l’information de différentes manières, en tenant compte des attentes variées des profils de Centre Inffo, tels que les journalistes, les documentalistes et les consultants. Chacun a des objectifs d’utilisation différents, mais il est crucial de s’appuyer sur des processus communs, notamment en ce qui concerne la collecte, le traitement et l’exploitation des données. Cela passe également par la volonté d’adoption d’outils communs pour collecter et exploiter les données, car l’un des causes du travail en silos est l’absence d’utilisation des mêmes outils.

Quel bilan tirez-vous du projet de formation à la culture data appliquée à la formation ?

Un bilan très positif. Nous avons constaté des changements significatifs dans notre mode de fonctionnement et plusieurs évolutions. Ce projet avait aussi pour objectif de développer la collaboration, il était important de comprendre que nous pouvons collaborer plus étroitement.

Le parcours nous a permis de tester différents logiciels de traitement de données et de démystifier leur utilisation. Nous avons gagné en confiance pour utiliser les données dans nos projets et avons réalisé qu’il était essentiel de continuer à se former et à évoluer dans ce domaine en constante évolution. Nous observons un véritable effet déclencheur, nos missions dans le cadre de certifications et autres nous amènent de plus en plus vers l’analyse de données. Par ailleurs, l’utilisation des outils de datavisualisation s’est développée. Cela nous a ouvert de nouvelles perspectives pour présenter nos données de manière plus claire et impactante. Ces graines semées pendant la formation ont donc produit des résultats concrets et positifs.

Qu’avez-vous pensé de l’accompagnement de Learn Assembly ?

Nous avons apprécié l’équilibre entre les apports théoriques, les exercices pratiques et les retours d’expérience concrets. Le parcours a eu lieu pendant les grèves contre la réforme des retraites, période compliquée pour se retrouver tous ensemble. La distance et d’autres contraintes ont rendu la manipulation des données plus complexe. 

La grande majorité des participants a exprimé un retour très positif et une réelle volonté de progresser dans ce domaine. 

Nous avons également réalisé que le suivi du projet ne pouvait pas se limiter pas à recruter un data analyste, mais nécessite de la pratique et une approche partenariale pour avancer.

Learn Assembly est une learning compagnie dont la mission est d’aider les entreprises à développer l’employabilité de leurs salariés, de manière saine et durable. Architecte et bâtisseur d’expériences apprenantes, nous designons des solutions innovantes de learning pour plus de 200 clients. Learn Assembly c’est aussi Learning Boost, la première solution d’auto-positionnement entièrement personnalisable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Sep-gris-@2-500
formation ia dans la formation (1)

IA et formation : passer du buzz à l’action

MySezame

Learn Assembly met des acteurs de la formation à l’honneur : MySezame

L'intelligence artificielle dans la EdTech

Intelligence artificielle dans la EdTech - Où en est-on vraiment ?

Qualité de la formation professionnelle  du serpent de mer au monstre du Loch Ness 

Qualité de la formation professionnelle : du serpent de mer au monstre du Loch Ness ?

next-gen l&d - skills

Next-Gen L&D: What Jobs, Skills and Salaries for Learning & Development Departments? 

capture dallee

La formation professionnelle est-elle frappée par la vague des bullshit jobs  ?